Edge ou ne pas Edge ?

Vous le savez, notre smartphone adoré (d’ailleurs il devrait avoir un nom bien à lui, il n’est pas juste smart, il est i !), a opté par le fait de ses concepteurs pour la norme Edge.

Seulement voilà, Edge en France n’a pas convaincu tout le monde, et seul Bouygues Télécom a réellement développé son offre grand public avec cette norme.

Pour autant, y aura t’il une bataille Edge/ 3G avec un mort, comme il y a eu le VHS/Betacam, le HDDVD/Blueray, la tarte tatin contre le pudding ? Rien n’est moins sûr, puisque en fait les deux normes offrent un complément de services, et les opérateurs pourraient même combiner leur offre sur les deux normes.
Dans la course effrénée à la technologie et à la vitesse, nos opérateurs ont déboursé des sommes colossales, rien que pour les droits et pour le plus grand profit de l’Etat, sans compter les frais pharaoniques de mise à niveau du réseau.

La progression est donc lente, et cette technologie étudiée pour le besoin des professionnels pour qui le débit est une priorité trouve difficilement son -grand– public, en raison entre autres de son coût, répercuté aux consommateurs.

SFR qui a opté pour la 3G, tente de séduire et d’élargir cette offre en créant le besoin chez le mobinaute moyen, qui, assurément, a un besoin impérieux de mp3 et de vidéo à la sortie du métro. L’opérateur ne dénigre cependant pas EDGE (comme Orange d’ailleurs), qu’il met à profit dans les zones à faible densité de population, le coût des infrastructures étant dans ce cas bien plus compatible avec sa cible de clientèle.

Le consommateur moyen ne sait plus ou donner de la tête et du chèque, l’offre brouillée ne facilitant pas son choix. Si on écoute l’ipodobserver, la rumeur persiste pour un iphone 3G au second semestre, ce qui n’a jamais été confirmé chez Apple. Ce dernier risque d’y réfléchir encore un peu avec l’annonce ce 27 mars par le consortium Nokia-Siemens d’un Edge V2 (d’un débit de 592 Kbps) compatible avec les équipements actuels et ce dés le Q4 2008, en attente d’une V3 ou EGPRS2 d’un débit de 1,2 Mbps (voir le communiqué de presse ).

Du coup, l’EDGE retrouverait un intérêt en terme de bénéfice/investissement particulièrement intéressant.

La question n’est donc pas nécessairement de savoir si c’est Edge ou pas Edge, mais plutôt d’évaluer dans quelle mesure il peut être intéressant pour un opérateur de combiner les deux offres. EDGE offre un compromis prix/débit attractif susceptible d’intéresser l’abonné moyen, alors que la 3G fournit actuellement le débit le plus élevé mais pour combien de temps et à quel prix ?

Des mobiles quadribandes, bi normes ? Les opérateurs prendront-ils le pas sur le consommateur et imposeront-ils leur norme ? Leurs investissements ne laissent guère de doute là dessus. Cependant, étendre leur offre en surface couverte métropolitaine devient financièrement dissuasif au regard du prix et des performances de EDGE.

On se dirige donc vers des grandes métropoles couvertes en 3G/EDGE et des zones semi-rurales en EDGE, à moindre coût, et supporté par une large gamme de mobiles. Le choix de l’iPhone en EDGE n’est donc pas totalement inadapté, et pourrait même figurer comme une solution d’avenir, au moins en terme d’accessibilité au haut débit aérien.

Les débits en fonction des normes

Taggé avec: , , , , , ,

4 Commentaires

  1. Excellent article, un grand bravo !
    Continuez comme ca ! Et n’oubliez pas de nous tenir au courant lors de la sortie du fmwre 2.0 de la dev teal si les applis de votre repo sont compatible dessus, c’est ce qui me fera faire un upgrade si c’edt OK 😉
    bonnr soirée

  2. très intéressant!
    Effectivement, la 3G est plus rapide que l’actuel Edge, mais d’un autre coté, j’ai entendu dire que 3G consommait beaucoup plus d’énergie.
    Perso, je suis chez bouygues et la couverture Edge est très large et le débit, s’il n’est pas parfait, me suffit quand je suis en « mobilité », pour le reste, j’arrive toujours à trouver une borne wifi accessible
    A comparer avec la 3G chez Orange et chez SFR qui a une couverture finalement assez limité et le débit n’est pas systématiquement meilleur (j’ai fait le même test qu’une video posté sur Youtube avec un Nokia N95 comparé à un iphone) = ok la 3g est un peu plus rapide, mais la différence se discute et surtout la facilité de navigation de l’iphone permet de rattraper le retard (essayez de naviguer ou saisir une adresse web sur un nokia et avec Safari/iphone, vous verrez tout de suite la différence…)

  3. Il n’est pas bon de comparer des technologies qui n’ont rien à voir entre elles et dans des conditions non maitrisées. Le tableau de l’article se suffit à lui même car compare des valeurs théoriques. Faire le test N95 contre iPhone ne rime à rien car aucun élément ne permet de faire des comparaisons fiables : OS, plateforme matérielle, conditions de réseau, navigateur, …
    Bref, ce test est biaisé donc ne permet aucune conclusion et revient à comparer une F1 et une voiture d’endurance des 24h du Mans

  4. Très bonne idée : la voiture d’endurance des 24h du Mans sera nettement plus rapide ! (meilleure aéro)

Laisser une réponse