Les conditions « suspectes » de Google Drive…

On voit de plus en plus d’articles sur le net qui dénoncent les conditions imposées par Google pour adhérer à son nouveau service gratuit de stockage dans les nuages Google Drive.

Certes, il n’est pas prudent de laisser trainer sur un serveur nuageux des informations hautement confidentielles, mais cette politique du « Je fais ce que je veux avec tes données perso » n’est pas propre au géant Google.

Vos contenus et nos Services (Google Drive)
Certains de nos Services vous permettent de soumettre des contenus. Vous conservez tous vos droits de propriété intellectuelle sur ces contenus. Ce qui est à vous reste à vous.
En soumettant des contenus à nos Services, par importation ou par tout autre moyen, vous accordez à Google (et à toute personne travaillant avec Google) une licence, dans le monde entier, d’utilisation, d’hébergement, de stockage, de reproduction, de modification, de création d’œuvres dérivées (des traductions, des adaptations ou d’autres modifications destinées à améliorer le fonctionnement de vos contenus par le biais de nos Services), de communication, de publication, de représentation publique, d’affichage ou de distribution public desdits contenus. Les droits que vous accordez dans le cadre de cette licence sont limités à l’exploitation, la promotion ou à l’amélioration de nos Services, ou au développement de nouveaux Services. Cette autorisation demeure pour toute la durée légale de protection de votre contenu, même si vous cessez d’utiliser nos Services (par exemple, pour une fiche d’entreprise que vous avez ajoutée à Google Maps). Certains Services vous proposent le moyen d’accéder aux contenus que vous avez soumis à ce Service et de les supprimer. Certains Services prévoient par ailleurs des conditions ou des paramètres restreignant la portée de notre droit d’utilisation des contenus que vous avez soumis aux Services en question. Assurez-vous que vous disposez de tous les droits vous permettant de nous accorder cette licence concernant les contenus que vous soumettez à nos Services.
Vous trouverez des informations additionnelles sur la manière dont Google utilise et stocke les contenus dans les Règles de confidentialité ou éventuellement dans les conditions d’utilisation additionnelles associées à des Services particuliers. Lorsque vous nous soumettez des réactions ou des suggestions relatives à nos Services, nous sommes en droit de les utiliser sans solliciter votre autorisation.

DropBox ne fait pas mieux, il suffit de lire ses conditions d’acceptation du service… Rassurez-vous, les autres services perchés dans les nuages restent tout autant dans le brouillard quant à l’exploitation possible de vos données hébergées.

Ces conditions vous font peur? Restons calme, il faut tout de même relativiser, Google sert de messagerie internet à grand nombre d’utilisateurs avec son très populaire Google Mail. Ces courriels envoyés et reçus passent par les serveurs de Mountain View. Est-ce pour autant que vous avez vu vos messages top secrets publiés dans le Canard Enchainé? Unanimement la réponse est Non!

Il faut comprendre que ces clauses permettent, entre autre, à Google de prévenir toute action en justice au cas ou vous partagerez un contenu dont vous n’êtes pas le propriétaire. Oubliez l’idée de remplacer Megaupload par vos comptes Google Drive, ce serait vous le responsable et non Google!

Après sur le fond, c’est assez déplaisant de se dire que ses données personnelles ne sont plus aussi personnelles que cela mais fondamentalement si Google fuitait ce serait un précedent qui ferait perdre toute crédibilité au mastodonte.

Google vous profile, mais ne vend pas vos données, au pire il exploite des informations pour vous cibler finement et vous vendre sa publicité. Son train de vie est principalement assuré par les bandeaux publicitaires qui fleurissent ici et là sur vos écrans.

Si nous avions un avis à donner à chaud sur Google Drive: Disons que accepter Google Disque c’est gonfler son GMail pour le passer de 7 à 10Go et gagner 4Go sur son compte Google Doc. Cela gratuitement. avec une disponibilité qualité Google de promise de 99,99% du temps.

Pour ce qui est d’un stockage dans les nuages, sauf à vouloir égrainer à tout va vos fichiers et rendre le processus de gestion des contenus ingérable, ne serait-il pas plus sage de se contenter d’une offre adaptée à vos besoins.

Le couple DropBox avec ses 2 Go et SkyDrive de Microsoft avec ses 7 Go adossé pour les sauvegardes iPhones et iPad au iCloud d’Apple feront le bonheur de 99% des utilisateurs d’un mélange de smartphones, tablettes et ordinateurs Mac ou PC.

Voilà vous avez avec la solution indiquée au dessus 14 Go d’espace gratuit. La question n’est donc pas de savoir comment Google gère vos données, mais si vous avez réellement encore besoin d’un Cloud Service de plus ?!

Pour l’avenir, espérons qu’un développeur de génie fera une application qui fédère l’ensemble de ces cloud, une sorte de EveryThing Cloud… qui vous dira où est rangé tel ou tel fichier.

Liens AppStore

DropBox pour iPhone ou iPad (2Go gratuits)

Dropbox (Lien AppStore)
Note AppStore: 
Gratuit - version 3.1.2 - 22 Mo

SkyDrive de MicroSoft pour iPhone ou iPad (7 Go gratuits)

OneDrive (anciennement SkyDrive) (Lien AppStore)
Note AppStore: 
Gratuit - version 4.1 - 6.1 Mo

Google Drive à venir…

Taggé avec: , , , , , ,

3 Commentaires

  1. Otixo regroupe les dropbox, sugarsync, etc…
    C’est à regarder de près.

  2. Google est en cheville avec la NSA (qui dispose d’un bureau au siège social de G) et d’ailleurs quand vous créez un mail, il est stipulé : « vous autorisez Google à analyser les données entrantes et sortantes … » ou quelque chose dans cette veine.
    C’est d’ailleurs grâce à Google que la CIA à retrouvé un terroriste en espagne : en analysant des mots clés transitant sur le Web …

    La croyance selon laquelle vos données sont protégées dans le nuage est une grosse blague. Vous voulez être tranquille ? créer votre serveur et crypter vos données … et encore, aucune méthode n’est infaillible….

Laisser une réponse

Current month ye@r day *