A fond le Wifi avec des débits de fou en utilisant les mathématiques

Ne nous réjouissons pas trop vite, mais d’ici quelques temps vos connexions Wifi pourraient être avec des débits décuplés.

Des chercheurs du MIT en association avec d’autres universités Européennes viennent de mettre au point une méthode pour supprimer les corrections d’erreurs de paquets Wifi.

C’est un algorithme mathématique qui vient remplacer le temps perdu et la bande passante utilisée pour redemander les paquets de données qui se sont égarés. Cet appel aux mathématiques permet de reconstituer les éléments manquants.

Actuellement, les limites de débit sont principalement à cause de la perte de paquets. En moyenne, 5% des données se perdent et il faut demander de nouveau le transfert pour avoir une chaine complète. Ce va et vient ralentit considérablement les échanges sans fils.

Avec le procédé de reconstitution par des équations mathématiques, on se dispense de ces échanges et on gagne en débit, il n’y a plus de temps d’attente et tout va plus vite. Basé sur des calculs simples et linéaires, le traitement reste faible pour un smartphone ou un routeur.


Ce schéma illustre l’utilisation du Coded TCP ou E2-TCP/NC. Lorsque des données sont perdues (lost packet), le système (ACK) qui accuse habituellement de la non réception des données, n’entre plus en action. Le débit n’est plus limité par l’attente de ces paquets. ©MIT et Institut de télécommunications de l’université de Porto

Les résultats des tests préliminaires sont surprenants.

Le réseau Wifi du MIT avec une perte moyenne de paquets située aux alentours de 2% est passé d’un débit habituellement à 1 Mbit par seconde a 16 Mbit par seconde!

D’autres tests avec 5 % de perte et une bande passante de 0,5 Mbit/s ont permis d’atteindre des débits de 13.5 Mbit par seconde.

Par extension, cette méthode pourrait être utilisée sur les réseaux 3G et 4G des opérateurs de téléphonie mobile. Cela donnerait alors des débits bien plus confortables sans rien changer à la technologie actuelle.

On peut espérer que cela ne restera pas un projet théorique de recherche puisque les chercheurs ont déjà vendu des licences à plusieurs fabricants de matériel.

Taggé avec: , ,

2 Commentaires

  1. On ne changera pas la technologie actuelle, mais les opérateurs trouveront le moyens de nous le faire payer quand même plus cher en sortant soit disant des forfaits plus gros…

  2. Ce mécanisme a été decouvert en parallèle par des chercheurs toulousains en 2008 http://websites.isae.fr/tetrys/ . Les domaines d’applications sont différents : amélioration de la qualité de la video conférence et réseaux tolerants aux delais, mais les techniques sont identiques.
    Par rapport aux hypotheses donnees ci-desssus, je serai curieux de savoir si quelqu’un a déja rencontré des réseaux wifi avec 2% de pertes ?

Laisser une réponse